Formation en QHSE : Renforcement de capacité pour les élus et les membres de la CCIAD 

La Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar, avec l’USAID à travers son projet BD4FS/Feed The Future, mise oeuvre par Food Entreprise Solutions (FES) organise une session de formation en qualité, hygiène, sécurité et environnement, les 17 et 18 octobre 2023 au siège de l’Institution Consulaire. Pour  la première journée, une vingtaine d’élus et de membres des commissions techniques de la CCIAD en ont bénéficié. L’objectif est de renforcer les capacités des bénéficiaires pour leur permettre d’être à la hauteur des enjeux de l’heure.

La formatrice Rokhaya Diop a mis l’accent sur l’hygiène alimentaire et les prérequis dans les unités de production des aliments. Elle a insisté sur l’hygiène corporelle, individuelle et les bons comportements collectifs des différents intervenants dans la chaine de production.
Spécialisée en technologie agro-alimentaire et gestion des risques, Mme Diop a également mis en exergue l’importance de connaître et d’identifier les dangers qui peuvent rendre les aliments impropres à la consommation. D’après elle, ces dispositions sont prises pour se conformer à la réglementation en vigueur au plan nationale et à l’internationale.  Pour Mme Diop, bien s’occuper de l’aspect hygiénique revêt également une importance économique car permettant d’accéder à certains marchés.

Respect des 7 « M »

La spécialiste prône la mise en place d’un dispositif pour éliminer les dangers physiques, chimiques, biologiques et les allergènes au sein des unités de production. Elle propose l’application d’un schéma baptisé la maitrise des 7 « M » à savoir la main d’œuvre, le matériel, la matière première, le milieu, la mesure (dosage), la méthodologie et le management.
Venu présider l’activité, le président de la CCIAD, Abdoulaye Sow a rappelé que ce genre d’activité est en adéquation avec la ligne directrice de la Chambre axée sur l’encadrement des entreprises et le renforcement de capacité de ses membres. Il est convaincu qu’une mise à niveau des opérateurs économiques pour améliorer la qualité de leur production est une nécessité pour se préparer aux mutations majeures de l’économie nationale. Celles-ci vont être portées par la rente pétrolière et gazière, considère-t-il.

Onass Mendy (Stagiaire)

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *