Journée nationale du conseil : La valorisation du travail des experts et des consultants

La Fédération Nationale des Experts et Consultants du Sénégal (FNECS) a organisé la 1ère édition de la journée nationale du conseil, le jeudi 19 octobre 202, à Dakar. A travers cette rencontre regroupant des spécialistes de différents domaines, l’organisation affiliée à la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES) cherche à promouvoir le métier d’expert et de consultant, à dégager les enjeux et les perspectives des experts et consultants et à améliorer la visibilité de la Fédération. L’occasion a été saisie pour signer une convention entre la CNES et le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT).

Le président de la FNECS, Abdoul Aziz Ndao a magnifié la pluridisciplinarité au sein de la structure regroupant des consultants, des experts, des bureaux de contrôle, des établissements de formation, etc. Il estime que la parfaite connaissance de l’environnement des affaires de notre pays est un atout majeur pour eux. En tant que force de propositions au service des secteurs public et privé, la FNECS s’active, selon son président, pour un maillage du territoire. Ceci va permettre, d’après lui, de répondre aux exigences des partenaires.

Valorisation au plan national

La FNECS prône un « patriotisme économique » soutenue par une « préférence nationale ». M. Ndao espère une meilleure synergie et un renforcement de la collaboration à l’image de la convention entre la CNES et le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT).  Il compte faire le suivi des recommandations tirées de la rencontre du jour.

 

Dans le même sillage, le président de la CNES, Adama Lam milite pour la valorisation de l’expertise locale. Il demande davantage de sollicitations de la part des structures étatiques dans les projets. Malgré la reconnaissance de la qualité des ressources humaines sénégalaises aux plans africain et mondial, M. Lam déplore une sous-utilisation sous nos cieux. Il invite les décideurs à recourir aux experts et consultants nationaux. M. Lam s’engage à faire parvenir le plaidoyer à qui de droit.

Soutien aux PME

Pour sa part, la directrice générale de la 3FPT, Sophie Diallo reconnait la nécessité de procéder à des mutations afin de booster nos entreprises. Elle voit les défis comme des opportunités à saisir pour notre nation. Mme Diallo considère la formation professionnelle et technique comme un levier du développement économique. Elle propose de s’appuyer sur la formation pour accroître la compétitivité et la productivité des PME. Pour Mme Diallo, la convention entre le 3FPT et CNES va renforcer le dispositif d’identification des besoins des PME et aboutir à l’élaboration de formations.
Venu représenter le ministre du Commerce, de la Consommation et des PME, le directeur des PME, Seydina Ababacar Ndiaye encourage les membres de la FNECS à appuyer les PME dans les domaines de l’environnement, du contenu local, de la sécurité sanitaire des aliments, etc. Ainsi, les entreprises seront en mesure de saisir les opportunités.

Onass Mendy (Stagiaire)

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *