96 heures de l’entrepreneuriat féminin : Instaurer l’approche chaîne de valeur dans les activités des femmes

Le ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants, Dr Fatou Diané a pris part aux 96 heures de l’entrepreneuriat féminin, du 21 au 24 novembre 2023 au Grand-Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose de Dakar. Ledit événement a pour thème « la structuration des chaines de valeur et le renforcement des capacités productives ». Il réunit 800 femmes entrepreneures actives dans l’aviculture, l’horticulture, la transformation des produits agricoles et la saponification. L’objectif est d’examiner et adopter de nouvelles modalités d’intervention susceptibles d’optimiser les avantages de l’approche par la chaîne de valeur.

Dans son discours inaugural, Dr Fatou Diané a rappelé que la rencontre s’inscrit dans la suite logique des premières Assises nationales pour l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation des femmes tenues le 7 mars 2023. Elle a précisé que lors desdites assises, des consultations régionales ont été organisées en vue d’identifier et d’analyser les forces et faiblesses, les opportunités et menaces qui caractérisent l’entrepreneuriat féminin dans notre pays.

Accélérer nos actions

Le ministre trouve qu’il faut organiser les femmes entrepreneures en privilégiant l’approche par la chaine de valeur. Pour elle, la rencontre de quatre jours est une opportunité de réinventer une modalité d’organisation pour les femmes entrepreneures en vue d’optimiser leurs investissements et d’accroitre significativement leur productivité et leur compétitivité.
Elle signale l’urgence d’accélérer nos actions, pour un positionnement intégral des femmes dans le système de production de biens et de services de notre pays.

Point de départ

Dr Fatou Diané estime que notre pays dispose d’un cadre favorable au suivi des engagements et à l’élargissement du cercle de championnes pour promouvoir un entreprenariat féminin viable et porteur de croissance. Elle souligne la nécessité de saisir cette opportunité majeure pour lever les contraintes qui freinent l’essor des entreprises détenues par les femmes.
Le ministre considère la rencontre comme le démarrage d’un processus itératif, participatif autour de filières et domaines d’activité généralement investis par les femmes entrepreneures en milieu urbain et en milieu rural.

Onass Mendy (Stagiaire)

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *