Ouverture officielle de la 31ème FIDAK : Le Sénégal et la Côte d’Ivoire veulent saisir ensemble les opportunités de la ZLECAF

La cérémonie officielle de la 31ème édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) s’est déroulée le vendredi 15 décembre 2023 au Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES). Présidée par Abdou Karim Fofana et Souleymane Diarrasouba, respectivement ministres du Commerce du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, cette ouverture officielle a été marquée par la coupure du ruban. La Côte d’Ivoire est le pays invité de la FIDAK 2023, et la visite des stands qui a suivi la cérémonie a permis aux deux ministres d’explorer les nombreuses opportunités de coopération économique entre les deux nations.

Pour cette 31ème édition de la FIDAK, la Côte d’Ivoire a été choisie comme pays invité d’honneur. À cette occasion, un pavillon spécial a été dédié aux exposants et aux institutions ivoiriens participant à cet important événement commercial. Selon le ministre sénégalais du Commerce, de la Consommation et des PME, ce choix reflète la volonté du Sénégal de renforcer davantage l’intégration et la coopération économique entre les deux pays. « La foire de Dakar est aussi un outil d’intégration, et nous avons vu dans le pavillon réservé à la Côte d’Ivoire toutes ces entreprises très innovantes et créatives. Au-delà des produits alimentaires, nous avons découvert des produits cosmétiques et bien d’autres », a déclaré Abdou Karim Fofana, lors du point de presse.
Dans le même esprit, le ministre du Commerce et de l’Industrie de la Côte d’Ivoire, Souleymane Diarrasouba, estime que cette foire est une occasion de démontrer au monde, voire au continent africain, que les Africains peuvent travailler ensemble et sont engagés dans la dynamique de la ZLECAF. Cette dernière offre une opportunité de stimuler le commerce intra-africain de manière à le rendre plus significatif que le niveau actuel, explique-t-il.

Redynamiser les échanges

Les échanges commerciaux entre le Sénégal et la Côte d’Ivoire s’élèvent à environ 228 milliards de FCFA, selon M. Diarrasouba. Cependant, ce niveau, bien que relativement élevé, reste en-deçà des potentialités qui existent entre ces deux pays de l’UEMOA. Cette foire apparaît donc comme une opportunité d’explorer les possibilités de coopération entre les opérateurs économiques des deux pays. La délégation ivoirienne comprend plusieurs institutions de promotion des investissements en Côte d’Ivoire, de promotion du commerce extérieur, et de soutien à l’État ivoirien dans la construction d’infrastructures, ainsi que la Chambre de Commerce de la Côte d’Ivoire. En outre, la délégation compte une trentaine d’exposants actifs notamment dans la transformation de produits agro-alimentaires et le secteur cosmétique.

Saisir les opportunités de la ZLECAF

En prélude à la cérémonie officielle, un forum d’affaires entre les chefs d’entreprise sénégalais et ivoiriens a eu lieu. Cela a offert l’occasion de rapprocher les secteurs privés des deux pays. Selon M. Diarrasouba, ce forum devrait conduire à la création d’entreprises communes afin de saisir les opportunités offertes par la ZLECAF. « Il est essentiel que les hommes d’affaires ivoiriens et sénégalais créent des entreprises ensemble afin de rivaliser sur le continent africain, car la Côte d’Ivoire et le Sénégal sont les deux locomotives de l’UEMOA qui doivent être compétitives pour que la ZLECAF, avec ses 1,3 milliard de consommateurs, profite à nos économies et que nos entreprises soient les plus compétitives », a plaidé M. Diarrasouba.
Cet avis est partagé par Abdou Karim Fofana, qui souligne que les échanges seront approfondis pour renforcer la coopération.

Sanou BADIANE

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *