Transit des camions de fruits et légumes : Les précisions des autorités de la SEMIG

Le Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Société d’Exploitation du Marché d’Intérêt National et de la Gare des Gros-Porteurs (SEMIG SA), Abdoulaye Sow, président de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) et la Directrice Générale de ladite société, Fatoumata Niang Ba, ont fait face à la presse, le vendredi 29 décembre 2023 au siège de l’Institution Consulaire. Les deux autorités ont apporté des précisions sur le communiqué du gouverneur de Dakar, daté du 27 décembre 2023, obligeant les camions gros-porteurs transportant des fruits et légumes à « décharger leurs produits au Marché d’Intérêt National » à partir du 1er janvier 2024. Les commerçants et les transporteurs ont été représentés à la rencontre.

Le PCA, Abdoulaye Sow considère la mesure prise par le gouverneur, à la suite de réunion tenue le 21 décembre dernier à la SEMIG, comme un signal pour le démarrage effectif de la Gare et du Marché d’Intérêt National. Pour lui, cette décision va favoriser la modernisation du système de distribution des produits frais. Cela va, fluidifier la circulation dans la région de Dakar, ajoute-il.

Apport pour la santé publique

S’appuyant sur une étude réalisée par l’Observatoire Economique de la CCIAD, Abdoulaye Sow souligne que les contraintes de mobilité dans la Capitale, impactent négativement sur les performances des entreprises. Ces difficultés allongent les délais de livraison et augmentent les dépenses en termes de carburant.
Embrayant sur le communiqué du gouverneur, le président de la CCIAD salue la synergie des acteurs qui a conduit à une telle décision. Il invite les parties prenantes au respect de la mesure d’accompagnement.
Pour sa part, la DG de la SEMIG SA, Fatoumata Niang Ba indique que la mesure est venue à son heure. Selon elle, la Gare des gros-porteurs, avec une capacité d’accueil de 200 camions, est une solution pour désengorger Dakar. Mme Ba est convaincue que le transit des véhicules transportant les fruits et légumes à la Gare des gros-porteurs va améliorer le cadre de vie. Par la même occasion, la mise en service du Laboratoire National d’Analyses et de Contrôles (LANAC) aura un impact considérable sur la santé publique, complète-t-elle.

Une aubaine pour les consommateurs

Venu représenter les commerçants, Tamsir Niane de l’UNACOIS trouve que notre pays ne doit pas rater le train de la modernisation. Il assure que l’obligation de transiter par le MIN n’aura pas de répercussions sur les prix des produits. Au contraire, cela va alléger certaines charges aux transporteurs, régler le problème des embouteillages et de stationnement. M. Niane considère l’infrastructure comme une aubaine pour les consommateurs.
Pour sa part, le représentant des transporteurs, Gora Khouma, est en phase avec la décision du gouverneur. Il précise que seuls les gros-porteurs transportant des fruits et légumes sont concernés par la mesure. M. Khouma tient à rassurer que d’autres types de véhicules vont prendre le relais pour l’approvisionnement des grands marchés de Dakar.

Onass Mendy (Stagiaire)

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *