Digitalisation des procédures portuaires : L’ère de la généralisation du GUDE

En collaboration avec le Port Autonome de Dakar (PAD), la Direction générale des Douanes et la Communauté des Acteurs Portuaires (CAP-Sénégal), GAINDE 2000 a organisé un atelier d’information sur la généralisation du Guichet Unique Dématérialisée de l’Enlèvement (GUDE) dénommé Orbus Infinity, le lundi 29 janvier 2024. La cérémonie s’est tenue dans un hôtel de la Capitale. Le système innovant consacre la digitalisation des procédures du dédouanement jusqu’à la disponibilité des marchandises chez les commerçants. Il va permettre de réduire les délais de traitement des dossiers et les coûts des formalités.

L’administrateur général de GAINDE 2000, Ibrahima Nour Eddine Diagne se réjouit de la suppression des déplacements pour effectuer les démarches pour différents acteurs. Il informe que la phase test démarrée le 2 janvier dernier est concluante. Pour lui, cette étape est le prélude à une généralisation à partir du 1er février prochain.
M. Diagne et ses collaborateurs ont, dans leurs présentations, mis l’accent sur l’intérêt du dispositif. Ils assurent que les acteurs vont gagner du temps et de l’argent grâce à la possibilité d’effectuer les démarches en ligne. Cela est perceptible par la réduction des coûts directs et des frais de déplacement. Entre autres avantages, M. Diagne et son équipe évoquent la décongestion du Port Autonome de Dakar garantissant par la même occasion un meilleur positionnement de celui-ci.

Transparence et performance

Le président de la Communauté des Acteurs Portuaires (CAP-Sénégal), Baba Tall salue le pas de plus pour fluidifier les opérations portuaires. Il reconnait le déroulement avec brio de la phase test. M. Tall considère l’optimisation des procédures portuaires comme un atout pour l’attractivité du PAD. Il juge nécessaire de saisir l’importance du GUDE pour renforcer l’efficacité des opérations.
De son côté le Colonel Amadou Ndiaye, représentant de la direction générale des Douanes, assure que le GUDE va améliorer des conditions de travail et de performance des acteurs. Il fait savoir que la mise en œuvre de l’outil s’inscrit dans un contexte mondial de facilitation des échanges avec une uniformisation des démarches douanières. Colonel Ndiaye indique que les services inclus dans Orbus Infinity répondent aux standards internationales. Ainsi, le Sénégal démontre sa volonté concrète de s’aligner sur les pratiques de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), en plaçant la transparence et la performance au cœur de l’environnement des affaires, ajoute-il.

Compétitivité du secteur privé national

Dans la même veine, le secrétaire général du Ministère du Commerce, de la Consommation et des Petites et Moyennes Entreprises, Makhtar Lakh, salue une avancée significative dans le processus de dématérialisation. Il est persuadé que le renforcement de la transparence des opérations va créer un environnement des affaires attrayant et compétitif. Cela va garantir, d’après lui, le respect de l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges. Le représentant du MCCPME sollicite l’engagement collectif et responsable de tous les acteurs. Il met en exergue le rôle majeur du secteur privé national pour la réussite de la mise en œuvre du GUDE. Selon lui, cela représente une opportunité pour renforcer la compétitivité des entreprises sénégalaises à l’échelle mondiale.
Pour sa part, la représentante du Conseil Sénégalais des Chargeurs (COSEC), Fatou Mbaye Diallo, directrice de la Promotion et Assistance aux Chargeurs, salue la réduction des délais de livraison des marchandises et la diminution des coûts des démarches portuaires. Elle informe que ces dispositions vont engendrer une baisse des prix pour le consommateur final. Mme Mbaye trouve que le GUDE est une chance pour tous.

 Onass Mendy (Stagiaire)

   

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *