Coopération économique Ouagadougou – Dakar : Pour l’implantation d’entrepôts burkinabés au Sénégal

Le nouvel ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, SE Saidou Maiga, a effectué, ce mardi 30 janvier 2024, une visite de travail et de courtoisie à la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD). Au cours des échanges avec les autorités de l’Institution Consulaire, le diplomate a sollicité l’appui de la CCIAD pour l’implantation d’une représentation de la Chambre de Commerce du Burkina Faso au Sénégal.

C’est à la fin du mois de décembre 2023 que le nouvel ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal a présenté ses lettres de créance au président de la République Macky Sall. En ce début d’année 2024, le diplomate, déjà à pied d’œuvre, souhaite redynamiser les échanges entre son pays et le Sénégal. C’est qu’il a fait savoir au président de la Chambre de Commerce de Dakar, Abdoulaye Sow.
Au cours de cette audience, le président Sow a rappelé les liens fraternels historiques qui prévalent entre les deux pays. Sur le plan économique, ces relations se sont concrétisées à travers une vitalité des échanges commerciaux et la collaboration entre des institutions d’encadrement des entreprises, telles que la Chambre de Commerce de Dakar et celle du Burkina Faso. Ces deux entités ont même signé un protocole d’accord.
Pour sa part, SE Saidou Maiga a souligné que cette visite, au-delà de renforcer les liens cordiaux, vise à informer les autorités de la CCIAD de la disponibilité de l’Ambassade à travailler en synergie pour faciliter les échanges commerciaux entre les opérateurs économiques.

Installation d’entrepôts burkinabés pour le fret

Le Sénégal, du fait de sa position géographique, occupe une place de choix dans le transport maritime en Afrique de l’Ouest. Dans ce contexte, le port de Dakar se positionne comme une plaque tournante dans le transit de marchandises à destination des autres pays de la sous-région tels que le Mali et le Burkina Faso.
Pour l’ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, cette opportunité devrait être davantage exploitée des deux côtés. Pour ce faire, les opérateurs économiques doivent être informés des avantages comparatifs du fret à partir du port de Dakar vers Ouagadougou. Il plaide ainsi en faveur de la réhabilitation de l’axe Dakar – Bamako – Ouagadougou. Cela faciliterait le transport de marchandises et contribuerait à fluidifier les échanges, a ajouté Mathias Dialla, 2e secrétaire de l’Ambassade.
M. Saidou a également évoqué le projet d’implantation d’une représentation de la Chambre de Commerce du Burkina Faso au Sénégal. Cette entité jouerait un rôle important dans le transit des marchandises vers le Burkina. À travers ce projet, il est envisagé d’installer des entrepôts burkinabés au Sénégal, à l’image de ce qui est déjà fait avec le Mali à travers les Entrepôts Maliens au Sénégal (EMASE).
Selon Mwinyel Eric Some, représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso au Sénégal, un protocole de facilitation des activités de son entité au Sénégal a déjà été déposé au Ministère des Affaires étrangères du Sénégal. La délégation du Burkina Faso souhaite ainsi bénéficier de l’appui de la CCIAD pour la signature de ce protocole, ce qui permettra de démarrer les activités. Le terrain destiné à abriter les entrepôts a déjà été octroyé par l’État du Sénégal.
De son côté, le président de la CCIAD Abdoulaye Sow a promis de plaider auprès des autorités pour la signature du document. Il a suggéré la création d’un comité pour travailler dans ce sens.
Par ailleurs, cette rencontre a été l’occasion d’évoquer plusieurs axes de coopération, notamment l’importation de moutons du Burkina Faso pour la fête de Tabaski et l’exportation du sel et des produits halieutiques. La participation à des manifestations économiques comme la FIDAK et la FIARA a également été évoquée au cours des échanges.

Sanou BADIANE

 

Papa Code NDOYE

http://bie.cciad.sn

Related post

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *